11

Juin,

2021

Noue un nœud pour…

Le tapis « Arevagorg » [tapis de soleil], l’initiative conjointe de la Fondation d'assurance des militaires et de la société Megerian Carpet, attend dans le hall de l'hôtel Marriott ceux et celles qui nouerons ses nœuds.

Le 4 juin, un banc de travail a été installé dans le hall de l'hôtel sur lequel, dans quelques mois, la tisseuse de tapis créera le tapis « Arevagorg ». Ce dernier fait partie de la série de tapis de la province de Jraberd en Artsakh. Dans le hall de l'hôtel Marriott, à droite de l'entrée, la tisseuse Gohar attendra ceux et celles qui viendront nouer les nœuds. Elle y sera de 10h00 à 19h00 du lundi au vendredi et de 11h00 à 17h00 le samedi. Ses horaires de pause sont de 14h00 à 15h00.

Selon la tradition arménienne, en nouant des nœuds, on transmet de génération en génération la force, les aptitudes et des conseils. Dans le cadre de cette initiative, chacun de nous peut nouer son nœud, comme rêve d'une Patrie puissante, comme mémoire ou en l'honneur de notre soldat. Le coût de chaque nœud est de 1000 AMD.

Nous attendons avec impatience que nos compatriotes de la diaspora participent à la création de ce tapis via le site Web www.megerian.1000plus.am, en payant 2 dollars, euros ou 150 roubles pour chaque nœud.

Une fois prêt, le tapis « Arevagorg » sera mis aux enchères. La société Megerian Carpet, gardien de l'art du tissage de tapis arménien, donnera à la Fondation d'assurance des militaires chaque centime donné pour ce tapis.

L’animatrice de l'événement Nazeni Hovhannisyan indique : « Nouez votre nœud pour que chaque nœud de ce tapis, tissé avec amour et soin, foi et volonté, fasse de nous un soutien solide pour chaque défenseur de la Patrie et pour sa famille ».

Au centre du tapis se trouve une croix florale ornée, entourée de rayons de soleil. Dans la culture arménienne, la croix avec des rayons est un symbole de la lumière du soleil. Elle a une force protectrice.

Tatevik Yaghjyan, directrice adjointe de la Fondation d'assurance des militaires, a mentionné lors de l'événement qu’actuellement la Fondation avait besoin de collecter des fonds : « La Fondation est comme ce tapis noué, chaque nœud est important dès le premier jour de sa création. Nous l'avons noué, nous l'avons noué avec toute la nation, la Fondation est une réalisation de notre nation. Il n'y aura pas de cas qui ne sera pas indemnisé : l'équipe de la Fondation fait son possible et impossible pour cela ».

L'événement a réuni des jeunes hommes qui sont devenus handicapés pendant les hostilités et qui sont des bénéficiaires de la Fondation. Les personnes présentes ont eu l’occasion d’écouter les interprétations modernes de musique nationale par Mikael Voskanyan.